07 67 44 25 99 contact@dimeda.fr

Ne cibler que les Optins

Depuis la loi du 6 janvier 1978 qui explicite le fait qu’une personne doit donner son accord pour recevoir une information marketing.

Votre interlocuteur a-t-il consenti explicitement à recevoir des emails ? Vous avez surement entendu parler de RGPD ou GDPR en anglais ? Si la réponse est non alors je vous encourage à lire le document de la CNIL à ce sujet. Mais en quelques mots vous devez une totale transparence sur votre utilisation des données de vos clients. 

Nettoyer fréquemment les NPAI

La préconisation est d’exclure systématiquement les NPAI. C’est un marqueur assez important aux yeux des grandes entreprises qui gère les boites email de vos destinataires.

Dans le cas contraire votre crédibilité aux yeux de ces sociétés sera décrédibilisée et votre délivrabilité s’en ressentira car vous serez vu comme une entreprise qui ne met pas à jour régulièrement ses données.

Petite précision : si vous voyez qu’un client a fait une erreur de frappe, vous avez interdiction de corriger par vous même !

Ne pas cibler les emails inactifs depuis trop longtemps

Pour la même raison que l’envoi au NPAI.

La préconisation étant de ne pas cibler les inactifs (non ouvreurs et non cliqueurs) supérieure à 3 mois, 6 mois maximum.

Envoyer des offres ciblées

 Eviter l’envoi en masse et penser à solliciter en premier les interlocuteurs les plus réactifs.

Gérer régulièrement les demandes de désinscription

 Rien de plus agaçant que de se désinscire et de continuer à recevoir des messages. Il en va de votre image de marque mais encore une fois de votre délivrabilité. 

Eviter la collecte des adresses « jetables »

 Leur réactivité est souvent nulle, voici quelques exemples :
…@jetable, …@yopmail, …@iximail, …@mailinator,…@trashymail, …@maileater, …@spambox,

Cette liste n’est pas exhaustive n’hésiter pas à la faire vivre.

Supprimer les adresses administratives

Les adresses administratives sont très préjudiciables en terme de délivrabilité. Alors n’hésiter pas à les exclure :
abuse@…,help@…,hostmaster@…,info@…, ipadmin@…, noc@…, postmaster@…,privacy@…, root@…, sales@…, security@…, support@…, usenet@…, webmaster@…

Attention au spamtrap

Les fournisseurs de messagerie utilisent d’anciennes adresses pour piéger les spameurs.